Bookie bouquine...

L'univers d'une bibliovore.

L'univers d'une bibliovore.

1984, Big Brother vous regarde

1984

"Qui contrôle le passé contrôle le futur ; qui contrôle le présent contrôle le passé."

1984, Big Brother vous regarde est l'adaptation au théâtre du célèbre roman d'anticipation de George Orwell. Dans ce fameux roman, Winston Smith est membre du Parti Extérieur et travaille pour lui au Ministère des Archives. Il (sur)vit dans une société où le totalitarisme est poussé à l'extrême. Conscient que le monde pourrait être autre et qu'il n'a d'ailleurs pas toujours été ainsi, mais privé de réel contact avec autrui, il rumine sa volonté de révolte contre Big Brother, symbole du Parti, et commet un premier Crime par la Pensée évident : il achète un livre pour y écrire. Sa rencontre puis ses relations clandestines avec Julia, une autre membre du Parti Extérieur, vont lui donner le courage d'aller plus loin, trop loin.

Pour qui n'a pas lu le livre d'Orwell, il ne doit pas être facile de comprendre la pièce et les mésaventures de ses personnages. Il y manque en effet des précisions sur le fonctionnement et la mentalité de la "société-contexte". Ceci mis à part, la mise en scène est très astucieuse, efficace et intéressante. Un grand écran, divisible en quatre autres, sert de support tantôt à la projection d'un film, tantôt de télécran, tantôt au réagencement des décors. L'idée est géniale et la mise en oeuvre très réussie. J'ai beaucoup apprécié que les dialogues soient autant inspirés de l'oeuvre originale. Des extraits en sont même cités, via le film par exemple. Il y a d'autres idées excellentes mais après, c'est mieux d'y aller ^^

En revanche, le jeu des acteurs m'a déplu. Je me suis demandé s'ils avaient lu le livre... C'est bête à dire quand on va au théâtre mais c'était trop théâtral justement... Dans la société créée par Orwell, les gens devaient rester de marbre face à tout, sauf pendant les minutes de la Haine et autres manifestations organisées par le Parti. Là, tout est transparent, surjoué, voir excentrique. Je m'attendais à davantage de subtilité et de finesse.

Pour info, la pièce se joue encore jusqu'au 23 novembre au Théâtre de Menilmontant à Paris.

Le lundi 3 novembre 2008 - Théâtre - Commentaires [0] - Permalien [#]

*
**
***
**
*

Commentaires

*
**
***
**
*

Poster un commentaire